Un terroir Unique

La beauté saisissante du vignoble de Pibarnon et l'originalité de son terroir exceptionnel se retrouvent dans la majesté de ses vins 

La puissance, la finesse et l'élégance des vins de Pibarnon trouvent leur origine dans un site envoûtant, dominant la Méditerranée, où les vignes, plantées en restanques, jusqu'à 300 mètres d'altitude, vivent en parfaite symbiose avec un écosystème préservé et un terroir exceptionnel qui justifierait à lui seul, comme pour les grands vins de Bourgogne, que le domaine soit classé en clos ou en climat.

En savoir
Fermer

Un Site, un Terroir

Dominant la Méditerranée et ondulant sur des collines serties d'oliviers, de cyprès, de mûriers, de lauriers roses, de pins et de chênes, le vignoble de Pibarnon est un véritable éblouissement pour les yeux, un petit paradis en Provence, situé sur les plus hauts coteaux du terroir de Bandol. L'émerveillement commence par la petite route en lacets qui, du village de la Cadière d'Azur, mène au château de Pibarnon. Elle grimpe à travers les vignes et les pins d'Alep en offrant des échappées inoubliables sur la baie de la Ciotat et le Bec de l'Aigle. Puis au détour d'un virage, le site du domaine de Pibarnon dévoile tout son charme.  Sur la colline, où se trouvait autrefois le télégraphe optique reliant Toulon à Paris, se dresse la bastide de Pibarnon, parfaite réplique d'une bastide provençale du XVIIIe siècle. Au dessus de la bastide, les vignes défilent en rangs serrés jusqu'à 300 mètres d'altitude, en une succession de cirques, regardant au Nord les pitons du Castellet et au Sud, la mer d'un bleu insolent. Depuis la terrasse de la cave, le spectacle est digne du théâtre d'Epidaure. Remodelé à grands renforts de bulldozer, le vignoble, en forme d'hémicycle, ressemble à un magistral amphithéâtre grec dominant le Cap Sicié et la Méditerranée. Les vignes, plantées sur des restanques, terrasses séculaires montées à la main par des générations de « murailleurs », constituent autant de jardins suspendus sur ces pentes abruptes. 

On peut arriver par hasard à Pibarnon mais on y revient toujours pour retrouver cette émotion que provoque la majesté d'un site hors du commun. 


Un Terroir

Le secret des vins de Pibarnon réside dans l'alchimie complexe de son terroir : un sol calcaire unique du Trias, né d'une particularité géologique et régulant parfaitement l'eau sur le vignoble, un cépage de génie, le mourvèdre, et une altitude, à plus de 300 mètres du niveau de la mer, en adéquation complète avec un micro-climat idéal.  Les grands vins naissent toujours sur les grands terroirs... 


Une géologie singulière    

Magistralement exposé dans un amphithéâtre naturel, le terroir de Pibarnon constitue une originalité géologique, aux sols très différents du reste de l'appellation Bandol. Surgi au quaternaire, lors du plissement des Alpes, le  sol anachronique du Trias est en effet  plus vieux de 150 millions d'années que les autres formations locales. Sans ce bouleversement, la colline de Pibarnon devrait se trouver à 500 mètres de profondeur sous la mer. Cette particularité géologique d'un sol très calcaire, riche en microfossiles,  explique la finesse aromatique et l'élégance des vins de Pibarnon et justifierait à elle seule que le domaine soit classé en clos ou en climat.
Une autre particularité majeure du terroir de Pibarnon est la présence en sous-sol de marnes bleues du Santonien. Ces marnes bleues, riches en oligo-éléments, se retrouvent sur d'aussi grands terroirs que Château Yquem, à Sauternes ou Château Pétrus, à Pomerol. Et sont toujours à l'origine de grands vins à l'élégance rare et aux arômes subtils.


Un micro-climat 

Le terroir de Pibarnon bénéficie d'une régulation thermique extraordinaire et ne souffre jamais de la sécheresse, même les pires années de canicule comme en 1989 et 2003. Cela est dû à plusieurs phénomènes que l'on ne rencontre que sur les grands terroirs. A commencer par l'altitude, une des plus hautes de l'appellation Bandol.  Situé à 300 mètres au dessus du niveau de la Méditerranée, le terroir de Pibarnon bénéficie de nuits fraîches en été qui favorisent la maturité progressive du raisin en alternance avec de belles journées ensoleillées. La proximité de la mer rafraîchit les raisins en leur évitant l'accumulation de chaleur. A cette altitude, le vignoble est également préservé des brouillards matinaux du bas de la vallée. On peut ainsi y attendre le mûrissement des grappes sans crainte de pourriture. Les vignes, plantées en restanques, sont orientées au Sud-Est. Alliée à l'altitude, c'est la meilleure exposition pour favoriser une maturation lente des raisins qui donneront toute leur complexité aromatique aux vins de Pibarnon. 

  

L'eau, source de vie    

L'autre génie du terroir de Pibarnon réside dans sa formidable capacité à retenir l'eau pour éviter à la vigne de souffrir de la sécheresse. Le stress hydrique de la vigne, lié au manque d'eau et à la chaleur, est en effet le pire ennemi des raisins puisqu'il bloque leur maturité. A Pibarnon, les restanques, véritables escaliers de géants façonnant la colline aux flancs abrupts, évitent l'érosion du vignoble lors des fortes pluies hivernales tout en absorbant ces eaux de pluies dans les sols calcaires. Tenant le rôle de véritables éponges, les sols calcaires très actifs du Trias de Pibarnon vont ainsi alimenter progressivement en eau le vignoble tout au long des mois secs et chauds de l'été. 


Un cépage-roi, le Mourvèdre

Cépage fougueux, aux raisins couverts de peaux très épaisses, le mourvèdre a trouvé à Bandol son terroir de prédilection. Trois mille heures d'ensoleillement annuel conviennent parfaitement à ce cépage à maturation lente, au port altier dont les sarments se dressent fièrement vers le ciel. Confidentiel dans d'autres vignobles français où il mûrit généralement très mal, il apporte aux vins rouges de Bandol, harmonie, élégance et une formidable aptitude au vieillissement. Le mourvèdre doit passer 18 mois d'élevage dans des foudres de chêne. Un séjour indispensable pour lui permettre d'adoucir son tempérament tannique et impétueux. Il faudra ensuite l'attendre cinq à six ans pour qu'il révèle pleinement sa constitution élégante au nez de sous-bois et son caractère noble aux arômes de fruits noirs, de pivoine, d'épices et de truffe.
Cépage tannique très tardif, difficile de nature, le mourvèdre a besoin dit-on, « d'avoir les pieds dans l'eau et la tête au soleil » pour parvenir à complète maturité. Le terroir de Pibarnon offre à cet enfant chéri de la maison les conditions idéales pour sa maturation longue et complète. Les calcaires actifs des sols de Pibarnon, en restituant, au cours de l'été, l'eau accumulée lors des pluies hivernales, lui permettent d'avoir les pieds dans l'eau tandis que le vignoble planté à 300 mètres d'altitude lui laisse toujours la tête au soleil. Pour preuve, comme l'a écrit le journaliste et oenologue Pierre Casamayor : « A Pibarnon, le mourvèdre, ce macho latin, s'habille de soie et cultive le baisemain. Il démontre son génie en livrant ici un véritable discours, intelligent et cultivé, expression d'un terroir unique ». 


Le travail de la vigne, tout un art... 

A Pibarnon, on sait que les grands vins se font d'abord dans la vigne. Les vignes sont conduites en gobelet palissé avec quatre grappes par pied. Un fil de fer permet de remonter la végétation et d'aérer les grappes, pour les protéger des maladies et favoriser leur maturité. La vigne est travaillée de façon naturelle et manuelle, sans désherbants ni produits chimiques, par une équipe de 5 personnes dédiée aux travaux dans le vignoble. La production reste faible, entre 31 hl/ha et 38 hl/ha, selon les années, comme pour tous les grands vins. Pour cela, il est nécessaire de pratiquer une « vendange verte » au début de l'été, en faisant tomber de futures grappes avant qu'elles ne mûrissent. Cela permet une bonne maturation et une concentration suffisante en sucre des quatre grappes restant sur le cep. Les sols sont vivants car ils sont nourris avec du fumier pour entretenir la faune bactérienne. Les vendanges sont pratiquées à la main, cela va de soi sur des pentes à flancs de collines, par les mêmes équipes de vendangeurs chaque année qui trient et sélectionnent les meilleures grappes sur pied, assurant ainsi une récolte saine.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Alcohol abuse endangers your health, drink only in moderation
Fermer
Vous venez d'ajouter à votre panier :
Total :
Continuer mes Achats
Commander
[MESSAGE]