1978 L'Esprit pionnier

Henri de Saint Victor abandonne, en 1978, son emploi dans un laboratoire de recherche pharmaceutique pour se lancer, à l'âge de 51 ans, dans la construction de Pibarnon. 

En savoir
Fermer

1978 L'Esprit pionnier

Partir de rien n'effraie pas cet homme qui a l'habitude de déposer des brevets pour lesquels il est nécessaire à chaque découverte de tout recommencer...

Il n'a aucune connaissance en vinification et en viticulture, mais il sait déguster.

Qu'importe s'il n'y a pas d'ouvrier agricole, Henri devient tractoriste, s'occupe des vignes. Il se plonge dans sa passion avec la fougue d'un pionnier, défriche, terrasse à grands coups de bulldozer, soulevant des tonnes de poussière, et plante tout de suite 6 hectares de vignes pour obtenir 9,5 hectares au total. Henri s'occupe lui-même des vinifications et démarche avec son épouse Catherine les restaurants et les cavistes des alentours pour se constituer une clientèle.
La maison, trop grande, inconfortable et la cave trop petite obligent Catherine et Henri, à tout repenser. Rien ne semble les arrêter. Ils rasent la maison et reconstruisent une bastide plus moderne, mieux agencée, parfaite réplique d'une bastide provençale du XVIIIe siècle. Le chai est entièrement remodelé avec une cuverie moderne. La tâche est immense mais Catherine et Henri l'assument seuls, tels des bâtisseurs du Moyen Age. Ce n'est qu'après 2 ans qu'ils s'appuient sur un jeune chef de culture et au bout de 4 années qu'ils choisissent un maître de chai !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Alcohol abuse endangers your health, drink only in moderation
Fermer
Vous venez d'ajouter à votre panier :
Total :
Continuer mes Achats
Commander
[MESSAGE]