Juillet/Août 2015

Gault & Millau

Château de Pibarnon

> Bandol, rouge 201017/20 / Coup de coeur

Il faut en général du temps pour que les bandols du Château de Pibarnon révèlent leur potentiel.

Et ce 2010 commence seulement à se dévoiler avec des notes d'olive Kalamata, de guigne, de pivoine et de poivre concassé.

La bouche dose un équilibre subtil et fait la part belle aux tanins. Pas de surconcentration ici, mais beaucoup d'élégance avec des parfums de fruits noirs et de poivre concassé.

> Bandol, rouge 201116,5/20 

Plus solaire que le 2010, on pense d'emblée à l'olive noire, à la marmelade de coing tout en remarquant un soupçon de cuir de Russie. 

La maturité se retrouve en bouche, suave, mais celle-ci révèle des tanins encore un peu anguleux qu'il faudra attendre.

Finale explosive de réglisse, évoquant la poire au vin rouge.

> Bandol, rouge 201216,5/20 

Première approche très rustique, aux effluves d'orange sanguine.

Un vin à carafer absolument : en effet le mourvèdre est un cépage à attendre quelques années.

Le profil atypique du millésime se retrouve néanmoins en bouche, livrant une touche friande, bâtie autour des baies rouges.

> Bandol, blanc 2014 - 16,5/20

Accents mûrs de poire Williams et de verveine, se terminant par un soupçon de basilic, de sarriette et d'anis.

Précision étincelante en bouche, tension et salinité dans un gant de puissance, qu'il faudra associer, une fois le vin carafé, à un tartare de bar au fenouil confit.

Château de Pibarnon / Les Restanques

> Bandol, rouge 201115,5/20 

Style précis de fève de cacao torréfiée, de marmelade d'orange, de fraise macérée et de cachou, un brin volatile.

Le fruit se montre délectable sur le palais, avec un grain de tanins fin et un plaisir immédiat, malgré la puissance de l'assemblage. Finale kirschée.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération Alcohol abuse endangers your health, drink only in moderation
Fermer
Vous venez d'ajouter à votre panier :
Total :
Continuer mes Achats
Commander
[MESSAGE]